** **

Comment bien mesurer l’efficacité de votre vidéo ?

Pour mesurer l’efficacité d’une vidéo, on utilise des indicateurs… qui donnent des résultats. Avant de les analyser, vous devez passer par trois étapes.

ÉTAPE 1 : Définir l’objectif de la diffusion. Et il doit y en avoir qu’un seul par publication de vidéo. Demandez-vous : est-ce que je veux faire des vues ? amener les gens sur mon site internet ? Gagner en notoriété ?

ÉTAPE 2 : Définir la cible. Qui va regarder cette vidéo ? Comment vont-ils consommer cette vidéo ?

ÉTAPE 3 : Choisir 2 ou 3 indicateurs sur lesquels se concentrer. Vous les déterminez selon votre objectif et votre audience.

Quel indicateur choisir pour quel objectif ?

1. Utiliser le nombre de vues pour mesurer la portée

Le nombre de vues est un bon début pour mesurer l’efficacité de votre vidéo. Cela permet déjà de savoir si votre vidéo atteint sa cible. C’est une statistique facilement accessible et que vous pouvez voir évoluer dans le temps. Cependant, seul, il n’est pas pertinent. Ajoutez au moins 2 autres indicateurs, selon votre objectif, comme par exemple, le nombre de clics et la durée visionnée.

→ Comment booster mon nombre de vues ?

  • Partager le contenu avec des influenceurs;
  • Partager la vidéo à vos contacts, par email ou dans une newsletter;
  • Utiliser les services de publicités Google, Facebook…

2. Utiliser la durée visionnée pour mesurer la qualité

Si votre audience a regardé 10%, 20% ou 100% de la vidéo, vous pourrez savoir si elle lui a été utile. Vous analyserez à quel moment les internautes ont quitté la vidéo, vous isolerez les moments où ils ont décroché et vous essaierez de comprendre pourquoi.

Cependant, un utilisateur peut quitter la vidéo une fois qu’il a eu l’information qu’il voulait. Du moment où la personne apprend quelque chose de votre vidéo, c’est gagné !

→ Comment améliorer la qualité de ma vidéo ?

  • Privilégier les formats courts;
  • Respecter les attentes de l’audience. Le message doit être unique et doit répondre aux questions de votre cible.

3. Utiliser les commentaires pour mesurer la communauté

Les commentaires, sur votre site internet ou sur les réseaux sociaux, permettent de savoir si vous construisez une communauté autour de votre marque. Les vidéos sont une aubaine : c’est  le contenu qui engendre le plus d’engagement.

Les commentaires mesurent et analysent les réactions de votre audience.

→ Comment mieux construire une communauté grâce aux vidéos ?

  • Soyez humain; il faut avoir l’air accessible.
  • Posez des questions à votre audience, dans le titre de la vidéo ou dans votre script, pour engager la conversation.

4. Utiliser les réseaux sociaux pour mesurer votre viralité

Le bouche à oreilles est assez compliqué à mesurer. Sur le web, la manière la plus simple est le partage sur les réseaux sociaux. Est-ce que votre audience est enthousiaste au point de partager votre vidéo ? Est-ce que cela va intéresser ses contacts ?

Ne regardez pas seulement le nombre de partages ou de retweets que vous avez obtenus, analyser également ce que les gens disent.

→ Comment pousser au partage ?

  • Inclure un call-to-action clair qui incite au partage.
  • Les contenus qui provoquent des émotions sont plus souvent partagés.

5. Pour aller plus loin et mesurer la qualité

Pour aller plus loin, envoyez directement un questionnaire aux personnes ayant regardé votre vidéo. Cela vous permet de poser des questions précises. Vous pourrez alors savoir si la vidéo a répondu aux attentes de votre cible.
C’est ce que l’université de médecine de Tours a mis en place. Il est plus facile de savoir si les vidéos ont été utiles aux étudiants en leur posant des questions. Exemple :

  • La vidéo vous a permis de mieux comprendre le principe
  • Des vidéos explicatives dessinées sur tableau blanc seraient souhaitables pour d’autres cours
  • Les vidéos sont un bon complément des cours magistraux
  • Les vidéos gênent le déroulement du cours magistral (sa fluidité, la concentration…)

Pour chaque questions, les élèves pouvaient répondre :

  • Tout à fait d’accord
  • Plutôt d’accord
  • Plutôt pas d’accord
  • Pas du tout d’accord

Josephine topovideo

Article écrit par :

Joséphine Caron – Chargée de projet